Vendredi 19 février : l'Appel à la justice n'a pas été entendu...

Publié le par soutiensametjeansalvy

Ce matin, vendredi 19 février, la Cour d'Appel de Poitiers a rendu son jugement concernant Samuel, Jean-Salvy, Léo, Charles et Candice, tous les 5 inculpés suite aux évènements du 10 octobre. Les peines prononcées en première instance on toutes été maintenues. Seule exception, le témoignage de M. Papineau (directeur général de la sécurité départementale) contre Charles, a été jugé irrecevable.

 

Jean-Salvy et Samuel qui avaient été condamnés à 6 mois de prison dont un mois ferme, alors que – rappelons-le -, ils sont totalement étrangers aux faits qui leur sont reprochés, voient eux aussi leur peine maintenue ; ils ne sont toutefois plus condamnés au mois de prison ferme (ils ont pourtant déjà purgé cette peine) mais à 6 mois de prison avec surcis.


Tous ont 5 jours pour se pourvoir en cassation s'ils le souhaitent. Une décision difficile à prendre compte tenu de la longueur et du coût de la procédure. Nous vous tiendrons informés de leurs choix dès qu'il sera connu ; il leur faudra beaucoup d'énergie et de soutien.


Le Comité de soutien dénonce une nouvelle décision d'injustice, écœurante et alarmante. Des citoyens ordinaires peuvent aujourd'hui être condamnés sur les témoignages discordants de quelques policiers dans notre pays. Dans le cas présent, ce sont des militants, engagés dans des mouvements citoyens divers, qui en sont victimes. Nous sommes tous susceptibles d'être un jour victimes à notre tour de ce système répressif.


Nous appelons à la vigilance de chacun et à la mobilisation de tous. Quel que soit le choix de Jean-Salvy et de Samuel lundi, nous pouvons dores et déjà annoncer que nous organiserons prochainement une nouvelle manifestation dans les jours qui viennent. Nous ne pouvons pas nous taire face à tant d'atteintes élémentaires aux Droits de l'homme.
L'appel n'a pas été entendu, il nous faudra crier plus fort !


« Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie. Les vérités de la Police sont les vérités d'aujourd'hui », écrivait Prévert... La vérité c'est qu'en 2010, on condamne et on emprisonne des innocents en France... En toute connaissance de cause.



Nous organisons également un appel au soutien financier
pour aider les familles à payer les frais d'avocats et les amendes.
Vous pouvez dores et déjà envoyer vos dons à :
"Justice pour Tous", chez Astrid GUILBAULT
3, rue René Descartes - 86600 POITIERS
(chèques à l'ordre de Justice pour Tous)


Liens :
Journal de France 3 du 19/02/10 (regarder à 1minute)
Article de la NR / CP du 19/02/10 

C6743.jpg

Commenter cet article

Olivier Blanchard 21/02/2010 13:12


Bonjour!
La nouvelle fait mal, on a tendance à être scandalisé!
Dans tous les cas de figure pour la suite, bon courage et tout mon soutien!
O. Blanchard